Carole Contre
Naturopathe à Nogent-sur-Marne

Féminité

Vous allez me dire : mais qu’est-ce que ma féminité a à voir avec les 4 saisons de l’année ?

Et puis, en quoi les inconforts physiques et psychiques que je subis chaque mois ont, de quelque manière que ce soit, un lien avec les saisons ?

Quoi ? Mes changements d’humeur et autres sensibilités prémenstruelles seraient en lien avec ma nature cyclique ?

Allez admettons ! Mais quelles en seraient les bénéfices au quotidien pour alléger tous ces désagréments liés au cycle menstruel ?

Allez, je me lance…

Le cycle de la femme au quotidien

Le cycle menstruel anime la femme de sa puberté à la ménopause soit 40 ans de sa vie…Un petit bout de temps, quand même !

Autant aller à la rencontre de notre cycle féminin afin de mieux percevoir les messages qu’ils vous renvoient à chaque instant !

Nous sommes tellement coupés de nous-même et de nos émotions, que nous nous fions plus à nos propres repères intérieurs qui sont nos sensations.

Ces sensations qui sont les meilleurs indicateurs à ce que nous vivons chaque jour sur le plan physique mais aussi émotionnel...

Mais nous préférons les ignorer ou les nier pour nous accrocher à des repères extérieurs, ce que nous dicte la société.

Pourtant la nature cyclique est puissante et influence fortement notre quotidien. Que nous le voulions ou non !

Je vous explique…

Le cycle de la femme  au fil des saisons

Le cycle de la femme est à la même image que les saisons qui se déclinent à la surface de la terre.

L’hiver amène le repli et le calme, le printemps est la mise en action et la fougue, l’été rayonne et offre ses fruits et l’automne récolte et épure.

Le cycle menstruel dessine ses propres saisons dans le corps de la femme.

Un hiver au calme

C’est la période qui entoure le premier jour des règles (environ 2/3 jours avant et 2/3 jours après)

C’est un moment du cycle de la femme qui demande du repos.

Notre corps fonctionne au ralenti et n’a pas l’énergie nécessaire pour se tourner vers l’extérieur. Au contraire, elle est plutôt concentrée à l’interne comme pour faire un deuil ?!

Biologiquement, on assiste à la desquamation et à l’élimination de la muqueuse utérine qui a en quelque sorte a préparé la chambre pour bébé mais qui a du tout remballé faute de conception...

De plus, les taux d’œstrogène et de progestérone sont en chute libre.

Que faire ?

Plus la femme résiste à cette phase de deuil, plus les tensions dans le ventre seront douloureuses. Beaucoup de maux, de dépressions, de tensions sont dus à ce non-respect de cette règle.

L’objectif est de vous écouter pendant cette période et de vous respecter même si la société ne l’entend pas.

Commencer par vous poser, vous reposer, prenez le temps de vous promener au contact de la nature.

Rester sous la couette, lire un bon roman, se faire masser…

Prévenez votre entourage de votre indisponibilité et qu’ils prennent le relais

C’est une période vulnérable donc octroyez-vous un temps de retraite !

Le printemps dans l’action

C’est la période qui va de 3 jours après le premier jour des règles à 3 jours avant l’ovulation.

Ça y est ! L’énergie est là pour sortir de sa coquille et propulser son énergie vers l’extérieur.

C’est la phase où tout est possible car nous sommes dans une énergie d’audace et d’action.

Biologiquement, la muqueuse utérine (l’endomètre) commence à s’épaissir et le taux d’œstrogène dans le sang augmente.

Merci aux œstrogènes qui nous redonne du dynamisme et une remise en mouvement vers l’extérieur.

 C’est donc un moment idéal pour se lancer dans vos projets, vous donner des challenges, c’est une période idéale pour étudier, pour élaborer et analyser.

L' été nourricier

C’est la période qui entoure l’ovulation, vers le 14 ème jour du cycle féminin

C’est une phase qui est stable dans cette expansion d’énergie où la femme rayonne et est dotée de qualités comme l’assurance, la compassion, la puissance, la séduction…

Biologiquement, la tension dans l’ovaire est extrême et arrive le moment où le taux d’œstrogène est si important que cela provoque un déferlement d’hormones qui déclenche l’ovulation.

La femme donne la vie et s’ouvre à l’autre, qu’il soit homme ou enfant à naître. Elle est accueillante et attentive.

C’est le moment idéal pour prendre des décisions, de finaliser vos projets car vous êtes dotés d’une nouvelle assurance.

Messieurs, soyez attentif à cette saison du cycle de la femme car votre compagne pourra aborder des situations conflictuelles avec une belle ouverture de cœur, de patience et de tolérance.

L’automne et ses bourrasques

C’est la période qui va de 3 jours environ après l’ovulation à 3 jours environ avant le premier jour des règles.

L’énergie retourne à l’intérieur comme un temps d’écoute et de retour vers soi...

Le follicule se transforme en corps jaune qui secrète la progestérone

On a une augmentation importante de la progestérone (hormone exclusivement féminine) dans le sang. L’ovule ou non fécondé migre vers l’utérus.

C’est la phase la plus difficile car vous êtes submergées par une émotivité à fleur de peau, de la tristesse, d’irritabilité, de colère…

Elles sont en fait des messagères qui vous poussent à écouter vos émotions, à entendre ce qu’elles ont à vous dire.

Car si vous ne vous écoutez pas et ne prenez pas ce temps de conversation avec vous-même, le corps les exprimera de toute façon ou d’une autre et parfois, c’est douloureux.

Tirez en des leçons pour l’avenir et revenez vers vous afin de vous remettre en question.

Faire confiance à cette énergie féminine : messager de vie

Comme pour les saisons, tout ne se fait pas du jour au lendemain, faisons finalement confiance au cycle des saisons comme celui de notre cycle féminin. Tout se passe naturellement lorsque nous sommes à son écoute et que nous laissons la force vitale s’écouler librement sans entrave.

Chaque tension, douleur, mal-être est un barrage énergétique où plus rien ne circule ou difficilement.

C’est pourquoi, j’ai décidé d’écrire ce premier article sur le féminin car cela me paraissait primordial que vous compreniez que nous vivons dans un corps qui nous informe à chaque instant de ce qui est adapté ou non à notre biologie et que vous seules pouvez respecter.

Comprendre le rythme du corps, comprendre son rythme féminin en lien avec les grands cycles de l’univers sont à mes yeux une priorité pour une meilleure confiance en soi et réussir sa vie en tant que femme.

Sachez que ce n’est parce que vous êtes sous pilule et que vous n’avez plus vos règles «  naturelles » que vous n’avez pas une nature cyclique. La femme ménopausée en a une de même qu’un homme.

Mon prochain article se portera sur les bonnes habitudes à prendre pour la santé féminine, afin de ne pas être confrontés à des inconforts du plus léger au plus ennuyeux.

Mais en attendant, révélez votre beauté à l’univers tout entier et reconnectez-vous à votre énergie féminine….c’est ce que je vous souhaite !


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à SophroKhepri

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.